UTMB : récit de Pascal

L’UTMB qu’Est-ce que c’est ?

UTMB de PascalNon, ne rêvez pas…. je ne vais pas vous proposer de devenir un ultra-traileur aguerri en 2 ou 3 coups de cuillères à pot, je ne vais pas vous promettre que vous serez en 2017 parmi les 2400 heureux coureurs à venir à bout des 170 km de l’Ultra Tour du Mont Blanc… je vais simplement vous expliquer ce qu’est l’UTMB.

 L’UTMB : c’est la « course de tous les superlatifs » 170km pour 10000 mètres de dénivelés positifs (et autant en négatif). 46 heures maximum  pour parcourir ces sentiers…

Pour ceux qui ont un peu de mal à se représenter une telle orgie de verticalité, disons que cela correspond à l'ascension de quatre Mont-Blanc par sa voie normale. Cela revient à gravir 36 fois les 1665 marches de la Tour Eiffel ou 270 fois les 222 marches jusqu'au Sacré cœur à Paris.

Pour s’inscrire à l’UTMB, il faut avoir acquis un minimum de points en finissant d’autres courses. Et encore… même si vous avez acquis assez de points, étant donné que la course est en moyenne complète à 200%, un tirage au sort détermine les heureux gagnants de dossards !
 

Difficile pour moi de raconter ma course de l'Ultra trail du mont Blanc en quelques lignes, tant il y a d'anecdotes. 

Tout ce que je peux vous dire c’est que cette course est plus qu’une course ; c’est pour moi une véritable aventure humaine.

Afin de vous faire vivre un petit bout de cette aventure, voici les moments les plus forts qui ont marqués mes 8 UTMB.

- La chair de poule et les larmes lorsque la musique de Vangélis raisonne place du triangle de l’amitié.

- La souffrance lors de mon 1er UTMB en 2007 qui aurait pu expliquer que je n’y retourne jamais.

- Les moments d’euphorie, les malaises Hypo, les hallucinations…

- Les rencontres, la fraternité…

- Les paysages, les odeurs, le silence, les doutes, la peur, la joie…

- Les orages qui transforment les chemins en torrent de boue, la neige, la canicule…

- La charge d’un troupeau de vaches effrayées sous une averse de grêle.

- Les chutes,

Et enfin, mes copains, qui me donnent leurs habits quand tous les miens sont trempés, qui m’interdisent d’abandonner, qui me réchauffent, qui me nourrissent et à qui je dois d’être Finisher 2016.

Si vous aussi vous rêvez de vivre cette grande aventure, je n’ai qu’une chose à vous dire, ne vous fixez pas de limites.

                                                                                 Pascal

utmb

Ajouter un commentaire