Historique du C.O.S.E.

Création du club  (relatée par Patrick LAURENT ci-fondateur du club)

Aux hasards de rencontres fortuites, chacun de leur côté, Italo et moi-même, Patrick, ont fait part au Maire de La Ferté-Alais de leur envie de créer un club d’athlétisme.

Monsieur Jacquot, l’édile fertois du moment, ne connaissait d’Italo que son prénom, son projet, et me le décrit comme un « champion qui coure tout le temps » ; fort de cette information il me restait à trouver cet allié, en quelque sorte signalé comme un objet « courant non identifié » !

Italo, athlète au « long courre », se remettait d’une fracture du col de l’astragale ; sportif de tous poils (athlé, foot, hand, karaté, rugby, tennis, ping-pong…) je débutais dans les courses hors stade ; lui n’ayant jamais cessé de courir pointait en tête du peloton des courses auxquelles il participait ; moi, je voulais participer, finir, et battre, comme lui mes records… L’un et l’autre savaient, sans se connaître, que, sans être au même niveau il nous faudrait, à terme, abandonner l’idée de paraître toujours meilleur. Si cette perspective semble évidente, je pense que ce qui l’est moins c’est d’avoir envie de transmettre sa passion, sa connaissance, son expertise, en résumé son expérience à d’autres : cette convergente perspective fût notre point de scellement.

Mais puisqu’il s’agit d’historique, il faut des dates :

Le 10 / 03 / 1990, à la Corrida de Nainville-les-Roches, Italo est à son habitude sur le podium, et moi aussi, comme d’habitude au pied du podium… je le reconnais grâce aux descriptions de M. Jacquot. Mais, aussi rapide en course qu’après il disparaît sans que j’ai pu lui parler !

Le 17 / 03 / 1990, une course locale a lieu à D’huison-Longueville, un 9,7 km ; c’était ma première « CHS » et c’est lors de l’échauffement que nous nous sommes connus. Ce fût bref mais suffisant pour prendre rendez-vous ; en attendant, Italo, me dit que préparant la course de la semaine suivante, il visait un 30 minutes… moi je me contentais d’un objectif à 50… Mais quelle différence, peu importe, on tendait vers un même projet.

Le 24 / 03 / 1990, à la course des 10 km des Foulées Impériales de Fontainebleau, moi, certainement en repos de la semaine précédente…, Italo fût le seul français à batailler avec les athlètes internationaux, pour l’essentiel des africains venus pour gagner…

C’est donc après ces dates que nous nous sommes rencontrés, et pour la première fois chez Italo, alors aux Vieilles Vignes puis chez moi, j’habitais alors au Clos des Manoirs. Sylvaine et Brigitte ont fait partie tout naturellement de la genèse de l’association et au-delà, de ce projet constitué, il se profilait une amitié indéfectible.

De ces rencontres fût créé le club d’athlétisme à La Ferté-Alais ; il n’y avait aucune structure capable de susciter l’idée d’un entraînement spécifique de quelque discipline inhérente à l’athlétisme, pas plus qu’une volonté particulière de la nouvelle municipalité ; le challenge était de taille et nous, alors déjà ou toujours jeunes…, étions tout simplement motivés à développer l’athlétisme dans un territoire où aucune offre sérieuse n’existait à plus de 20 km alentours.

Pour exister, il nous fallait de l’aide ; Jean-jacques GODARD, Président du Comité d’Essonne d’Athlétisme avait suivi notre projet et su répondre à nos attentes grâce au contrat d’objectif avec le  Conseil Général : un des points de ce contrat avait pour objectif d’aider au développement du sport dans les territoires considérés défavorisés situés alors plutôt dans le sud du département. Un animateur sportif « venu de la ville » nous fût attribué pour la saison à venir. Mais en attendant, il fallait nous faire connaître et de ce besoin naquit l’idée de créer une manifestation sportive : la Corrida Pédestre en, presque nocturne, 21h au mois de juin, dans les rues du presque village, futur ville de La Ferté-Alais.

Avec le soutien et l’expertise de Jean-Jacques nous avons obtenu de la Municipalité l’autorisation :

  • d’exercer nos activités athlétiques dans l’enceinte du stade Carnot, autour du terrain de foot et devant les tribunes sur une ligne droite en presque cendrée de moins de 100m,
  • et d’organiser une course à pied, au sein de la commune.

Nous avons décidé de nommer cette association Athlétique Club Fertois et les statuts ont été déposés et inscrits au Journal Officiel des associations en octobre 1991. C’est en comptant les membres actifs, créateurs du club, qu’une vingtaine d’adhérents furent pendant la première année, les pionniers de l’association que vous connaissez à ce jour. Ce que peu savent est que Sylvaine VERSARI en fût la première présidente pendant la première année et je vous livre le tableau des « dirigeants originels » :

Présidente : Sylvaine VERSARI

Vice-président : Patrick LAURENT

Secrétaire : Brigitte LAURENT

Trésorière : Corine VEAU

L’absence d’Italo VERSARI à cet aréopage le préfigurait déjà à en être membre d’honneur. Les 4 VERSARI (2 adultes +2 enfants) et les 4 LAURENT (également en 2+2…) représentèrent le gros de la troupe initiale. Je ne me souviens plus trop comment les tâches furent réparties, mais je peux vous dire c’est que rapidement il nous fallu apprendre à organiser une course sur route. On ne se doutait pas alors que dans ce domaine on allait tant donner…

 

Récit de Patrick LAURENT

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Ajouter un commentaire